Je souhaite être contacté(e) !08 09 10 11 12

Déclaration à la caisse de retraite CARPIMKO

Dans la check-list des étapes et démarches lors de votre installation en libéral, la déclaration à la caisse de retraite CARPIMKO est incontournable. Que vous soyez futurs remplaçants ou futurs titulaires, vous devez vous affilier à la Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Infirmiers, Masseurs-Kinésithérapeutes, Pédicures-Podologues, Orthophonistes et des Orthoptistes, appelée CARPIMKO. Découvrons ici son rôle et les démarches dans les détails pour sa déclaration.

Quel est le rôle de la CARPIMKO ?

La Carpimko a un rôle de recouvrement des cotisations de retraite obligatoire pour les professionnels libéraux. A part entière comme une des sections professionnelles de la CNAVPL (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales), elle a été instituée par l’article L 621-3-3e du code de la Sécurité Sociale.

La Carpimko gère 3 régimes de retraite : le régime de base, le régime de retraite complémentaire et le régime Avantage Social Vieillesse (ASV) des praticiens conventionnés. En plus, le régime d’assurance Invalidité Décès est obligatoire également et fonctionne comme les régimes de retraite en répartition.

A l’heure actuelle, le fonctionnement de la Carpimko est contrôlé par les ministères de la Santé et des Solidarités, de l’économie et des Finances, ainsi que par la Cour des comptes.

L’inscription à la caisse de retraite CARPIMKO

A partir du moment où vous allez exercer en libéral en France et dans les départements d’outre-mer, il n’y a aucun doute : vous devez vous inscrire à la Carpimko. Cela est le cas même lorsqu’il s’agit d’un remplacement d’une courte durée entre deux emplois dans le secteur hospitalier, par exemple.

En théorie, la CPAM et l’URSSAF doivent informer la Carpimko de votre début d’activité en libéral. Il est tout de même préférable de faire les démarches de votre côté, étant donné qu’il s’agit bien d’une affiliation obligatoire in fine.

Pour reprendre les démarches de la déclaration étape par étape :

  • elle doit être réalisée dans le délai d’un mois suivant la dispense de votre premier acte médical
  • elle est disponible au téléchargement sur le site de la carpimko : www.carpimko.com
  • elle est à accompagner de la photocopie du Diplôme d’Etat avec votre numéro d’enregistrement ADELI, fourni par l’ARS, ou du verso de votre diplôme
  • elle est à retourner à l’adresse suivante :

6 place Charles de Gaulle
78882 Saint Quentin en Yvelines Cedex

Après toutes les démarches administratives que vous avez déjà réalisées pour devenir infirmière libérale, cette inscription à la Carpimko est une réelle formalité ! L’affiliation est à réaliser à un seul point national en France et en plus il y a uniquement 3 documents à fournir. Pour la moindre question, leur service est ouvert par téléphone au 01 30 48 10 00 du lundi au vendredi de 8 h 45 à 16 h 30 sans interruption.

Une fois que tout cela est réalisé, l’affiliation à l’organisme de retraite prend effet au premier jour du trimestre civil suivant le début de votre activité. En conséquence pour vos cotisations, cela veut dire que tout trimestre entamé est dû. Alors attention à bien choisir la date de votre installation en tant qu’infirmière libérale !

 

Le régime de retraite en France, que l’on travaille dans le privé, dans le public ou en libéral est obligatoire. Notre système par répartition assure une retraite à nos parents et grands-parents depuis des décennies. Très critiquée de la part de la profession, il est pourtant impossible d’échapper à ses cotisations, dont les montants versés les premières années sont basés sur des estimations. Mettez, dès que vous commencez, 50% de vos revenus de côté pour être serein lorsque les échéances de paiement arrivent !

wPADM@2026

This entry has 0 replies